Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

A la une

Agenda

Du 02 juil.

au 31 août

"La bibliothèque se mouille"

En juillet et en août, aux horaires d'ouverture de la piscine des Buclos.

Le 19 juil.

Excursion CCAS été 2018 - Séchoir de Vinay

Excursion à la journée à Vinay.

Le 04 août

Nuit des étoiles 2018

A 21 h 30, au Clos des Capucins.

Suite du travail de la CEM

CEM 11 juin - visuel 600 1

Mise en place en avril dernier, la Commission extra-municipale (CEM) s'est réunie le 11 juin dernier pour une synthèse des propositions du groupe.

La suite du travail est la formalisation des propositions de la CEM cet été, en amont d'une rencontre, début septembre, avec les élus métropolitains meylanais.

La CEM s'inscrit dans la politique de la ville en matière de démocratie participative et de communication sur les thèmes de l'urbanisme et du développement durable.
Elle se veut être un nouvel outil pour protéger le paysage à Meylan.

Sa première réunion s'est tenue le 25 avril dernier pour lancer la réflexion sur le PLUi. Organe de consultation sur des projets dans les domaines de l'aménagement urbain et du développement durable, la CEM a pour objectifs de faire vivre la démocratie locale, d'enrichir l'action municipale en faisant appel aux compétences de la société civile meylanaise, afin d'associer les citoyens à la réflexion.
Présidée par le maire, Jean-Philippe Blanc, elle se compose ainsi d'un collège d'élus de la majorité et de la minorité du Conseil municipal, d'un collège de forces vives de la ville - représentants des Unions de quartier, d'associations, du Conseil des aînés, habitants -, de services municipaux et d'experts en urbanisme.

L'idée de cette CEM, lancée lors du travail de réflexion et de concertation sur la réactualisation du Projet de ville dans le cadre de l'élaboration du PLUi, s'est donc concrétisée avec sa mise en place au mois d'avril dernier pour travailler dans un premier temps sur la phase opérationnelle du Projet de ville - Acte 2.
Objectifs affichés ? Elaborer des outils à destination de la Métropole et des acteurs concernés dans le but de préserver le cadre de vie de Meylan. Il s'agit de contribuer très concrètement au PLUi, afin de pouvoir maintenir l'identité de la ville et le caractère des quartiers. « Nous voulons nous donner les moyens de conserver le niveau de qualité de notre environnement et de nos services pour le Meylan de demain», précise le maire, Jean-Philippe Blanc.

La CEM s'est ainsi réunie les 25 avril, 22 mai, puis les 6 et 11 juin. Appropriation des règles et outils du PLUi, partage sur le Meylan d'aujourd'hui et de demain, les échanges, nourris par un travail autonome du collège des forces vives mené en dehors de la CEM avec des habitants, ont été riches. La dernière réunion a été l'occasion de faire une synthèse des attentes, comme mettre en place des cônes de vues, identifier et préserver tous les modes doux (piétons/cycles), avoir davantage de cohérence architecturale dans les zones pavillonnaires UD3 et UD4 en respectant l'esprit de l'environnement déjà existant, classer les parcs des Aiguinards, des Léchères, du Pré vert et des Saules en zone UV (parcs urbains)... Commission extra-municipale

La suite du travail est la formalisation des propositions de la CEM cet été, en amont d'une rencontre, début septembre, avec les élus métropolitains meylanais. Ces derniers pourront ainsi entendre les membres de la CEM avant d'émettre un avis sur l'arrêt du PLUi lors du Conseil métropolitain fin septembre. Ce sera ensuite au tour du Conseil municipal de Meylan de débattre de la contribution au PLUi au mois de décembre prochain. Autre temps d'expression, l'enquête publique à laquelle sera soumis le PLUi débutera au printemps 2019 avec l'objectif de son approbation par le Conseil métropolitain à l'automne 2019.

« Ce temps d'élaboration du PLUi est très contraint. Pour autant, la mise en place de ce travail de concertation au sein de la CEM, même s'il a nécessité des efforts de chacun pour tenir les plannings, est une réelle richesse et un vrai atout pour préserver notre identité. Nous sommes la seule ville au sein du territoire métropolitain à avoir mis en place cette démarche. Je ne peux qu'être fier de l'investissement de tous », conclut le maire.

La liste des actualités