Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

 
[ Actualités ]

Hexagone : lever de rideau sur la saison

hexagone 2017 2018 Maputo Mozambique

L'équipe de l’Hexagone Scène nationale Arts Sciences vous invite à la présentation de la saison 2017/2018 mardi 13 juin à 19 h, à l’Hexagone, en présence d’artistes. Entrée libre.

« De plus en plus d'artistes s'emparent des questions liées aux sciences et aux nouvelles technologies. Cette année, ils seront très présents sur le plateau », se réjouit Antoine Conjard, directeur de l'Hexagone. Ainsi de Softlove, mis en scène par l'artiste multimédia Fréderic Deslias, qui relate 24 heures de la vie d'une femme, prise sous le joug de son assistant numérique, posant la question des espoirs et des peurs focalisées sur l'intelligence artificielle.

La Scène nationale programme parallèlement de nombreux artistes africains confrontés à l'explosion du numérique qui bouleverse la relation entre tradition et modernité.

Comme chaque année, des compagnons de route de la Scène nationale seront présents. A l'image de Johann Le Guillerm qui revient avec" Le pas grand-chose", une conférence performée fondée sur une énonciation : « Le monde peut être réélaboré par soi-même, pour ne pas le subir mais mieux l'éprouver, le penser, le vivre. » Un spectacle fascinant et bourré d'humour, mené tambour battant par un artiste d'un charisme inouï. Ou encore la chorégraphe, danseuse, conteuse rwandaise Dorothée Munyaneza. Dans "Unwanted", cett artiste confronte ses souvenirs personnels à l'actualité de son pays, et parle du viol comme arme de guerre. Exposant le corps comme un chant de bataille,elle cherche à traverser la destruction et le rejet pour célébrer la résilience, grâce à la magie de la danse du chant et des images.

Côté musique, Antoine Conjard promet de belles surprises au fil d'une saison axé sur le jazz et les nouvelles musiques. Le violoncelliste Gaspar Claus, qui s'était produit l'année dernière à l'Hexagone aux côtés de son père, Pedro Soler, une grande figure du Flamenco,  revient avec le dessinateur François Olislaeger. L'univers musical de l'un se marie avec l'univers graphique de l'autre et libère l'imaginaire. Nourri de Gospel et de chants religieux, Cory Henry revisite  avec the Funk Apostles, les classiques de la soul et du funk avec un groove peu commun. Denis Charolles et l'ensemble des musiques à ouïr réinterprètent les standards de Duke Ellington et Thelonius Monk.

Coup de coeur pour Maputo Mozambique, un numéro de jonglage musical qui mobilise à la fois l'art du jonglage, du mouvement, du chat et de la  percussion.

Nouveaux Mondes, un cycle de conférences gratuites tout public fait son apparition cette année, sous la triple impulsion de l'Hexagone, de MC2 Grenoble et de l'Université Grenoble Alpes, pour évoque des sujets de société qui ouvrent sur l'imaginaire. Au programme notamment,  « La rencontre entre arts et sciences  pour faire l'Europe »  ou  « John Ford, les indiens et moi : histoire d'un malentendu ».

Autre nouveauté, la Biennale Arts Sciences, rebaptisée Experimenta Biennale Arts Sciences,  change de date. Elle se déroulera cette année, non pas en octobre, mais  du 1er au 10 février 2018, dans onze salles partenaires. Une décision née de la volonté  d'associer dans une même dynamique la montagne et les sciences, deux images indissociables du territoire.

Maputo Mozambique (Photo Pascal Bouclier)

Plus d'informations et billetterie en ligne sur www.theatre-hexagone.eu

Une personne sur scène L'artiste devant le micro

La liste des actualités