Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

En chiffres

Le multi-accueil c'est :
• 600 m2
• 22 places en crèche
• 23 places en halte-garderie
• 14 agents

Un équipement moderne

Le nouvel équipement répondra aux différentes préoccupations fonctionnelles et techniques, ainsi qu’aux nouvelles normes du Grenelle de l’Environnement. Il sera conçu en coût global, intégrant le coût d’entretien. Enfin, sous réserve de faisabilité technique et budgétaire, le bâtiment sera à énergie positive.

Mise à jour du :
9 décembre 2010

 
La halte-garderie des Aiguinards, dont les locaux ont vieilli et sont exigus, sera remplacée par un multi-accueil moderne et fonctionnel de 45 places.
[ Un nouveau multi-accueil à Meylan ]

Un projet de multi-accueil pour 2013

Décembre 2010

La Halte-garderie des Aiguinards ne correspond plus aux besoins des familles en termes de modalités d’accueil. La Ville va la remplacer par un multi-accueil.

La halte-garderie des Aiguinards a trouvé ses limites en termes de capacité d’accueil. Ses 20 places ne suffisent plus à satisfaire la demande des familles. Pour la première fois, certaines d’entre elles sont inscrites en liste d’attente. "Cette situation nous crée des devoirs", explique Catherine Allemand, adjointe déléguée à l’éducation, l’enfance et la jeunesse. Ce constat a tout naturellement conduit les élus à envisager d’augmenter la capacité de la structure. Dans le cadre d’une réflexion menée en partenariat avec le pôle petite enfance, les services techniques, les directrices de crèches et de halte-garderie et le Relais assistantes maternelles, ils se sont réinterrogés sur l’éventail de l’offre. "Nous avons souhaité favoriser une meilleure adaptabilité de notre offre par rapport aux besoins des familles, et c’est tout naturellement que nous nous sommes orientés vers un multi-accueil (crèche et halte-garderie)", poursuit l’élue.

Le projet a été officialisé le 25 octobre 2010, en conseil municipal. Le futur équipement comptera 45 places, dont 22 en crèche et 23 en haltegarderie. Une étude des besoins fonctionnels, réalisée avec le pôle petite enfance, a permis de déterminer les espaces nécessaires, soit au total, 600 m2.

Cette réalisation, initialement prévue pour 2018, devrait finalement voir le jour en 2013. Le projet pour lequel les Meylanais se sont prononcés à l’issue de la consultation de juin dernier prévoyait son implantation en périphérie du parc, proche de l’Hexagone. "Dans le cadre de la concertation, l’association de quartier Vivre aux Aiguinards, le Conseil des aînés et Site et patrimoine meylanais ont suggéré d’autres possibilités de localisation, que les services techniques étudient", précise Jean-Claude Peyrin, adjoint délégué au patrimoine bâti et aux établissements recevant du public. La Ville a néanmoins lancé l’opération. "Les démarches que nous avons engagées ne préjugent pas de la localisation du futur équipement", poursuit-il.

Les élus se sont d’ailleurs engagés à présenter les différentes hypothèses de localisation aux associations partenaires et aux présidents de groupe d’opposition dès la fin des études en cours.

Une petite enfance choyée

Meylan fait partie des communes les mieux équipées dans le domaine de la petite enfance. La commune dispose de 205 places en structures collectives, dont :

• 23 places en crèche familiale

• 60 places à la crèche des Buclos

• 18 places à la crèche des Fauvettes

• 22 places à la crèche des Tamiers

• 37 places au multi-accueil de Bérivière

• 25 places au multi-accueil de Maupertuis

• 20 places à la halte-garderie des Aiguinards

Le RAM (Relais assistantes maternelles) regroupe quant à lui 65 assistantes maternelles, et offre ainsi 160 places environ aux enfants non scolarisés et 67 places aux enfants scolarisés.

Questions réponses

Anne-Laure Husson, conseillère municipale déléguée à la petite enfance

La construction de ce multi-accueil était initialement prévue pour 2018. Pourquoi l’avancez-vous ?

Madame le maire a en effet décidé d’anticiper la construction de cet équipement. Nous souhaitons répondre sans attendre à l’augmentation des demandes d’entrée en crèches. Cela nous a semblé d’autant plus légitime que les programmes de logement réalisés par la commune contribuent à augmenter les besoins en termes d’accueil dans les structures petite enfance. Nous avons d’ailleurs été confortés dans cette idée par l’existence d’une liste d’attente, un phénomène assez nouveau dans notre commune. Par ailleurs, ce multiaccueil avait été programmé dans le cadre de notre plan d’investissements pluriannuel. Nous ne faisons qu’accélérer notre démarche.

Pourquoi avez-vous opté pour un multi-accueil ?

Les modes de vie évoluent. Les pratiques professionnelles des parents changent, et ils ont de plus en plus souvent besoin de faire garder leurs enfants à plein temps, ce que ne permet pas une halte-garderie. Le multi-accueil, plus souple et plus facile d’utilisation, est mieux adapté à ces nouvelles attentes. En réalisant un équipement de ce type aux Aiguinards, nous voulons aussi renforcer l’attractivité de ce quartier pour les jeunes couples. C’est un souhait que nous partageons avec les habitants et les acteurs associatifs.

Quel est le budget prévisionnel de ce nouveau multi-accueil ?

1,6 millions d’euros HT. C’est un investissement conséquent, à la hauteur de l’importance que nous accordons à notre politique petite enfance. Nous sommes l’une des communes de la Métro les mieux équipées dans ce domaine. Pour autant, nous devons veiller en permanence à nous adapter à l’évolution, aux nouvelles exigences de notre société et investir pour le bien-être de nos enfants.

À quoi ressemblera le futur équipement ?

Il est trop tôt pour le dire, mais une analyse des besoins fonctionnels nous a déjà permis de déterminer les espaces dont nous aurons besoin : outre deux unités réservées l’une à la crèche, l’autre à la halte-garderie, le bâtiment abritera un espace polyvalent ouvert aux assistantes maternelles et une cuisine.

Ce qu’ils en pensent

Josiane Licitri, directrice de la halte-garderie des Aiguinards

« Notre halte-garderie ne peut accueillir que 20 enfants, et nous n’avons pas pu, en septembre, répondre à toutes les demandes. Nous devons diversifier notre offre car, actuellement, nous ne proposons pas de places en crèche. Or le besoin existe. Ces considérations ont conduit les élus à envisager un rééquilibrage de l’offre de la commune en proposant d’agrandir et de moderniser notre structure, ce qui va contribuer au bien-être des enfants. Ils pourront en effet passer de la crèche à la halte-garderie à l’intérieur du même établissement, avec le même personnel, au gré des besoins de leurs parents. »

Christelle O, Haut-Meylan

« Nos quatre enfants sont âgés de sept ans à deux ans et demi. Mes deux aînées sont allées à la crèche des Fauvettes, à temps plein. Après la naissance du troisième, j’ai pris un congé parental. Du coup, les enfants n’ont plus été accueillis en crèche et nous avons basculé sur la halte-garderie des Aiguinards. Ma seconde fille en a un peu souffert, car après deux ans à temps plein à la crèche des Fauvette, le changement a été radical. Aujourd’hui, c’est notre petit dernier qui est à la halte-garderie. Mais je vais reprendre mon travail en avril, et il va falloir trouver une autre solution, qui risque de bouleverser les habitudes de mon fils. Je pense que le multi-accueil est bien adapté aux besoins actuels des familles. Grâce à cette solution, l’enfant peut passer en douceur de halte-garderie en crèche au sein d’une même structure, avec les mêmes adultes, en fonction des besoins de ses parents. C’est une forme de sécurité affective pour l’enfant. »

Pour en savoir plus, les documents à télécharger

Pour approfondir le sujet, vous pouvez télécharger ci-dessous la délibération du 25 octobre 2010, ainsi que le discours de madame le maire lors de cette séance, mais aussi la lettre de madame le maire envoyée aux présidents de groupe de l'opposition :

Téléchargez la délibération multi-accueil Aiguinards (version P.D.F)

Téléchargez le discours du maire multi-accueil Aiguinards (version P.D.F)

Téléchargez le courrier du maire multi-accueil Aiguinards (version P.D.F)