Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

[ Albert Reymond Baron de Maurel de Rochebelle ]

Albert Reymond Baron de Maurel de Rochebelle

C'est au cimetière Saint-Victor que repose Albert Reymond Baron de Maurel de Rochebelle, qui s'installa à Meylan dans les années 1840.

Albert Reymond Baron de Maurel de Rochebelle est né le 6 janvier 1824 à Grenoble, dans une grande famille anoblie en 1814, qui, avant la Révolution, comptait plusieurs avocats au Parlement de Grenoble.

C’est après des études de droit, qu’il s’installe à Meylan où il exploite ses terres. Il tentera d’être élu député, conseiller général, mais sans succès. En revanche, il deviendra conseiller municipal de Meylan pendant plus de 25 ans où, en fervent catholique, il protestera contre l’expulsion des Capucins en 1880. Légitimiste, il n’hésite pas à écrire dans les journaux pour exprimer son opinion.

Ses amis disent de lui, qui oscille entre conquête et romantisme, qu’il a d’une part un esprit conquérant et d’autre part l’inspiration et l’harmonie des mots du poète : "Là bas, au sein de la prairie. Je sais une rive fleurie. Où l’eau coule sans soupirs…" Poète à ses heures, il publia ces vers en 1850 dans le recueil de poèmes, Le monde invisible, devenu très rare aujourd’hui. Il eut deux filles, Magdeleine qui fut religieuse au Sacré-coeur et Berthe qui épousa le capitaine Lionel Colas des Francs (maire de Meylan de novembre 1911 à mai 1923).

En 1890, il représenta la Ville lors de l’inauguration de la statue d’Hector Berlioz à la Côte-Saint-André. Dans son discours, il rendit un hommage au compositeur, qui fit connaître Meylan à travers ses mémoires, où il la nommait souvent pour évoquer ses souvenirs d’enfance et sa muse Estelle Duboeuf.

Il décédera le 9 juillet 1897. Sa demeure, allée de Rochebelle, est aujourd’hui aménagée en logements privés.