Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

[ Rythmes scolaires ]

Organisation des temps scolaires et périscolaires - Année 2017-2018

Octobre 2017

Depuis la rentrée 2014, la Ville de Meylan avait mis en place la réforme des rythmes scolaires, avec la semaine de cinq jours et le choix d'un regroupement des Temps d'activités périscolaires (TAP) sur le jeudi après-midi.

La publication en juin 2017 du décret Blanquer permet de revenir aux 4 jours par semaine. Les services de la Ville ont entamé une réflexion et une concertation impliquant l'ensemble des partenaires dans ce dossier afin de prendre une décision pour la rentrée scolaire 2017-2018.

Une réunion publique a eu lieu à ce sujet le 12 octobre dernier.

Télécharger le diaporama Rythmes scolaires 12/10 (version P.D.F)

Fin novembre, la commune réunira le Comité de pilotage du PEDT, afin d'étudier les impacts et les enjeux de l'organisation de la semaine scolaire, à la suite de quoi elle annoncera publiquement sa position : passage à la semaine des 4 jours ou maintien de l'organisation actuelle.

Suite à cette annonce, les conseils d'écoles se prononceront, puis la DASEN donnera sa position officielle, qui vaudra application pour la rentrée 2017-2018.

Information et renseignement : Pôle Missions Educatives 04 76 41 69 40

Bilan de la nouvelle organisation des Temps d'activités périscolaires

11 février 2016

Le Comité de pilotage du PEDT a dressé un premier bilan de l'organisation des temps périscolaires "nouvelle formule", suite aux ajustements proposés en octobre 2015, au terme d'un an d'expérimentation du dispositif.

Activités récréatives et ateliers périscolaires ont laissé place aux activités périscolaires et à une organisation simplifiée. Initiation musicale, reportages radio,  atelier nature, crosse québequoise, jeux de grimpe...  Au total, 75 activités sont proposées sur 5 sites par les animateurs du périscolaire et les intervenants extérieurs. Une "belle performance", de l'aveu même de Nadia Mekrez, coordonnateur-territoire agglomération grenobloise - Pôle développement sur les territoires à la CAF de l'Isère, qui insiste sur la qualité de l'offre.

Par ailleurs, grâce l'organisation de l'après-midi continue, les enfants se voient désormais proposer des sorties : visite du Stade des Alpes, rencontre avec des joueurs du GF38, vendanges aux Clos des Capucins, rencontre intergénérationnelle avec les résidents de la RPA...   Autres points positifs, cette organisation sans rupture permet de mieux rythmer l'après-midi et de respecter le bien-être des enfants, mais aussi de rationaliser la gestion du personnel. 84 agents, au total, pour lesquels la Ville consent un gros effort de formation : BAFA, arts du spectacle, gestes de premiers secours...

A raison de 22 heures hebdomadaires, le temps périscolaire représente un investissement non négligeable pour la Ville. Sa participation s'élève à près de 1.1 million d'euros,  hors coûts indirects tels que fluides, assurances des locaux, formation... sur un montant global de 2 ,1 millions d'euros.  « C'est la preuve d'un engagement fort. Nous déployons une réelle politique  de la petite enfance  jusqu'à la jeunesse », souligne Catherine Allemand-Damond, adjointe déléguée à la vie de la commune, qui préside le comité pilotage du PEDT. Le solde est pris en charge par les familles et les subventions, dont une aide de 147 400 euros  octroyée par la CAF au titre des ALSH. « Grâce à la structuration en accueil de loisirs, nous avons une vision globale de l'offre de loisirs et de la continuité éducative pour l'enfant. C'est une garantie qualité », analyse Nadia Mekrez.

En prévision de l'évaluation de la réforme des rythmes scolaires initiée par l'Etat, qui aura lieu en 2017, le comité de pilotage doit conforter le PEDT dans son organisation et ses pratiques, ainsi que dans la professionnalisation des agents.

La question de l'élargissement du comité de pilotage, au-delà du PEDT, se pose aujourd'hui. « Il est souhaitable de l'élargir à la société civile, afin d'inscrire les enfants dans la vie de leur quartier », conclut Jacques Bertaux, coordinateur du PEDT.

Télécharger le bilan de la nouvelle organisation des Temps d'activités périscolaire (version P.D.F)

Temps d’activité périscolaire : des ajustements

17 juin 2015

Une enquête réalisée par la Ville auprès des familles, des enfants et des intervenants a permis d'évaluer la mise en œuvre des TAP. Si l'organisation scolaire de la semaine, liée à la réforme imposée par l'Etat, ne fait pas l'unanimité, en revanche, l'intérêt des TAP proposés par la Ville et ses partenaires n'est pas mis en cause. Le 2 juin dernier, sur proposition du comité de pilotage, Catherine Allemand-Damond, adjointe en charge de l'Education, a annoncé en réunion publique quelques ajustements pour la rentrée scolaire 2015/2016, afin d'optimiser le dispositif. Une large gamme d'activités périscolaire sera proposée à l'ensemble des enfants, de la petite section de maternelle au CM2. Autre changement, les activités seront programmées en continu, entre 13 h 30 et 16 h 30. La garderie du mercredi matin de 7 h 30 à 8 h 30 sera supprimée. « Son maintien n'est pas légitime au regard de son coût et de son faible taux de fréquentation », explique Catherine Allemand-Damond.

Télécharger l'enquête d'évaluation des temps périscolaires

Les derniers ajustements

Novembre 2014

Globalement satisfaisant, mais des ajustements sont encore nécessaires. C’est, en substance, ce qui ressort du premier bilan sur les Temps d’activité périscolaires.

Théâtre, anglais, escrime, jeux de société… Les premiers échos sur les ateliers périscolaires comme sur les activités récré’actives sont favorables, et les parents reconnaissent leur variété et leur intérêt. Ce sont les conclusions du comité de pilotage du PEDT, qui s’est réuni le 30 septembre dernier pour dresser un bilan provisoire des TAP. Ce comité, composé d’élus dont un représentant de la minorité, de directeurs d’école, d’enseignants, de représentants des parents d’élèves et des directeurs des partenaires associatifs privilégiés, Horizons, AFM et Hexagone Scène Nationale Arts Sciences, avec le soutien de Nadia Mekrez, coordonnateur Territoire à la Caf de l’Isère, a dressé des perspectives de travail pour la rentrée prochaine, afin de mieux répondre aux besoins exprimés par les familles : présentation détaillée du contenu des ateliers, inscription aux TAP décentralisée dans les ALSH… « Par ailleurs, nous aurons probablement à nous interroger sur l’intérêt du maintien des ateliers à partir de 15 h, au vu des taux de fréquentation », souligne Catherine Allemand- Damond, adjointe en charge de l’éducation et de la jeunesse.

Si ce premier bilan s’avère positif, néanmoins, les inquiétudes subsistent. « Cette réforme, qui nous a été imposée par l’État, se solde pour notre commune par un surcoût de l’ordre de 350 000 euros, dont il convient de déduire, cette année, le montant du fonds d’amorçage, soit 68 600 euros environ, qui sera pérénisé. Parallèlement, la dotation que nous verse l’État sera réduite de 800 000 euros en 2015, après avoir déjà baissé de 200 000 euros en 2014 », déplore Catherine Allemand- Damond.

Nouveauté, la commune a mis en place, dès le mois d’octobre, un comité d’information et d’échange par groupe scolaire. Ces instances de réflexion partagée qui regroupent parents, élus, enseignants, se réunissent avant chaque conseil d’école. Leurs comptes-rendus sont accessibles dans l’Espace famille.

Premier bilan des TAP

3 octobre 2014

Le comité de pilotage du PEDT s'est réuni le 30 septembre pour dresser un premier bilan de la mise en place des TAP.

Les TAP, mis en place dès le jeudi de la rentrée, trouvent progressivement leur rythme de croisière. Les familles apprécient le  large choix des activités, et reconnaissent leur intérêt. Les modalités d'organisation, quant à elles, évoluent progressivement, au gré des besoins. Exemple, un certain nombre d'ateliers périscolaires ont été redéployés, en fonction de la demande des familles.

Dans les écoles  maternelles, le taux de fréquentation des TAP est 59 % entre 13 h 30 et 15 h, et de  53 % entre 15 h et 16 h 30. Il est  respectivement de 71 % et 57 % dans les écoles élémentaires.

Cette première analyse a conduit le comité de pilotage à envisager de nouvelles modalités pour la rentrée 2015/2016 : présentation détaillée  du contenu des ateliers, inscription aux TAP décentralisée dans les ALSH ... « Par ailleurs, nous aurons à nous interroger sur l'intérêt du maintien des ateliers à partir de 15 h », souligne Catherine Allemand-Damond, adjointe  en charge de l'éducation et de la jeunesse.

Sans attendre, le comité de pilotage a pris la décision de supprimer les départs échelonnés dès la rentrée des vacances de Toussaint, pour des questions d'organisation et de sécurité, avec le soutien de Nadia Mekrez, coordonnateur - territoire agglomération grenobloise - Pôle développement sur les territoires à la Caf de l'Isère. Les familles pourront désormais récupérer leur enfant à 13 h 30, 15 h et 16 h 30.

Les membres du comité de pilotage se sont fixé un nouveau rendez-vous  en janvier 2015. L'occasion de s'interroger notamment,  sur l'articulation APC-TAP et le suivi de l'évaluation du PEDT.

Rythmes scolaires : présentation de la nouvelle organisation

3 juillet 2014

C'est dans un auditorium archicomble que le maire, Marie-Christine Tardy, entourée de Catherine Allemand-Damond, adjointe  en charge de l'Education, et des responsables des services, a présenté les rythmes scolaires et l'organisation périscolaire  qui  seront adoptés à la rentrée.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Réunion publique rythmes scolaires 30 juin 2014

Les TAP seront regroupés le jeudi après-midi, entre 13 h 30 et 16 h 30. Ils s'inscriront  systématiquement dans les quatre axes du PEDT, et se répartiront entre :

Des activités récré-actives :  jeux de cour, jeux de société,  jeux d'adresse, jeux de stratégie, activités créatives, temps intergénérationnels... encadrés par le personnel communal d'animation .

Des ateliers périscolaires, avec au programme une initiation à une activité :  théâtre, premiers secours, généalogie, ombres chinoises, éco-consommation... Ces ateliers se dérouleront  par période de 5 à 9 semaines, à partir de la grande section de maternelle, et seront encadrés par les services communaux et les partenaires associatifs.

Tous les TAP seront facturés sur la base du quotient familial, selon la tarification adoptée par le Conseil municipal, le 23 juin 2014.

Les dossiers d'inscription seront  disponibles sur le site internet de la Ville, dans l'Espace famille, ou à l'hôtel de Ville, à partir du 7 juillet. Ils devront être retournés au service Education Jeunesse, au plus tard le 20 août 2014.

Cette réforme des rythmes scolaires se traduit, pour la commune,  par la mise en œuvre de moyens supplémentaires : création de cinq ALSH périscolaires, pour garantir un accueil de qualité des enfants. Par ailleurs, le nombre d'agents d'encadrement sera porté de 90 à 120.

Télécharge le document de présentation 30 juin (version P.D.F)

Nouvelle proposition d'organisation de la journée scolaire

2 juin 2014

Lors de la dernière  réunion du comité de pilotage du PEDT, l'ensemble des partenaires, enseignants, parents d'élèves et  commune, ont discuté de l'opportunité de s'emparer du décret Hamon du 7 mai 2014 et de la circulaire 2014 063 du 6.05.2014, permettant de regrouper les activités périscolaires sur une demi-journée.

Les élus et les services communaux ont proposé une nouvelle organisation de la journée scolaire pour la rentrée 2014/2015. Le sujet sera examiné en conseil extraordinaire dans chaque école, la décision finale revenant au recteur de l'académie.

Télécharger la nouvelle proposition des journées (version P.D.F)

Un nouveau décret pour les rythmes scolaires

5 mai 2014

Le nouveau ministre de l'Education, Benoît Hamon, a annoncé une série d'assouplissements de la réforme des rythmes scolaires.

Les cinq matinées de classes, destinées aux apprentissages fondamentaux, seront maintenues. En revanche, les trois heures d'activités périscolaires pourront être regroupées sur une après-midi, afin de faciliter leur organisation et d'en réduire le coût. Il sera également possible de ramener l'horaire hebdomadaire de classe de 24 à 23 heures, en raccourcissant les vacances scolaires.

Les communes devront communiquer leur décision d'ici le 6 juin, après consultation des parents d'élèves et des conseils d'école.

La commune lance un appel à projet pour la rentrée 2014

17 janvier 2014

Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, la Ville de Meylan lance un appel à projets à destination des associations, des intervenants spécialisés et des bénévoles qui souhaitent s'investir auprès des enfants, à partir de la rentrée 2014.

Dans le cadre de son PEDT, la commune souhaite proposer de nouvelles activités périscolaires en septembre 2014.

Pour ce faire, elle lance un appel à projets du 17 janvier au 17 février 2014. Associations, intervenants spécialisés et bénévoles sont concernés.

Le Conseil municipal adresse un voeu au ministère de l'Education nationale

18 décembre 2013

Le Conseil municipal, réuni en séance le 16 décembre 2013, a adopté le voeu présenté par Catherine Damond-Allemand, adjointe déléguée à l'éducation, l'enfance et la jeunesse.

Télécharger le voeu des élus (version P.D.F)

Le comité de pilotage approuve le PEDT

02 décembre 2013

Le comité de pilotage, réuni le 28 novembre, a approuvé le PEDT. Il a par ailleurs acté les horaires, tels qu'ils avaient été définis à l'origine, en concertation avec l'ensemble des acteurs éducatifs : soit 8 h 30 / 11 h 45 et 13 h 45 / 15 h 45 les lundis, mardis, jeudis et vendredis, et 8 h 30 / 11 h 30 le mercredi matin.

Le PEDT sera finalement soumis au vote du Conseil municipal le 27 janvier 2014.

Télécharger le PEDT de Meylan (version P.D.F)

PEDT : des ateliers fructueux

28 novembre 2013

Parents d'élèves, Unions de quartiers et associations se sont fortement mobilisés autour des élus et des services municipaux, lors des ateliers du PEDT, pour définir le contenu des temps périscolaires et tenter d'identifier les partenaires et les moyens d'organisation, dans le respect des possibilités de la Commune.

Ces ateliers, co-animés par la Ville, la Ligue de l'enseignement et l'association Ludago, se sont déroulés du 10 octobre au 14 novembre. Les 132 participants ont défini ensemble les enjeux éducatifs des quatre axes du PEDT meylanais, « Vivre ensemble », « Estime de soi et confiance en soi », « Découvertes culturelles, artistiques, scientifiques, numériques et sportives » et « Nature, environnement et santé », avant de s'interroger sur les activités à mettre en œuvre.

La synthèse de ce travail a été présentée en réunion publique, à la Maison de la musique, le 26 novembre dernier.

Lors du débat qui a suivi, le public, venu en nombre, s'est largement exprimé, s'interrogeant notamment sur l'articulation entre programme scolaire et activités proposées dans le cadre du PEDT. L'occasion pour Jean-François Berthet, directeur adjoint des services de la commune, de clarifier les rôles respectifs de chacun : « Il ne s'agit pas de se substituer aux enseignants. Les activités proposées dans le cadre du PEDT seront complémentaires, mais sous un angle ludique. »

Le comité de pilotage se réunira le 28 novembre, afin de valider ce PEDT. Parallèlement, il aura à se prononcer sur les horaires scolaires, à la demande des enseignants, qui après réflexion, ont changé d'avis et souhaitent rétablir un horaire matinal de 8 h 30 à 11 h 30 au lieu de 8 h 30 à 11 h 45.

Le PEDT sera soumis au conseil municipal le 16 décembre prochain.

Télécharger la synthèse des ateliers du PEDT (version P.D.F)

PEDT : la concertation est sur les rails

15 octobre 2013

La réforme des rythmes scolaires, a été imposée par l'Etat aux collectivités locales, et cela sans concertation préalable. A Meylan, la ville a fait le choix de la mettre en place à la rentrée 2014. « Notre  volonté de contribuer au mieux à la réussite de cette réforme nous a incités à prendre le temps d'organiser la concertation avec l'ensemble des partenaires : parents d'élèves, enseignants, services municipaux, unions de quartier, associations... », rappelait Catherine Damond-Allemand, adjointe déléguée à l'éducation, le 7 octobre, en préambule de la réunion de lancement des ateliers du PEDT.

Le PEDT, initié par la commune, et construit en partenariat avec l'Education nationale et les acteurs éducatifs locaux, vise à assurer à chaque enfant une continuité éducative de qualité, en faisant le lien  entre les temps scolaire, périscolaire et extrascolaire.

« Le projet meylanais est bien avancé et va au-delà de la seule question des rythmes. Les enseignants et les services de la ville se sont déjà concertés sur le partage des locaux et sur d'éventuels projets communs », soulignait Vincent Fréal, inspecteur de l'Education nationale.

Reste à définir le contenu des temps périscolaires  et d'identifier les partenaires et les moyens d'organisation, dans le respect des possibilités matérielles, humaines et financières de la Commune. « Autant de préoccupations qui vont mobiliser tous les acteurs éducatifs de la commune dans le cadre des ateliers thématiques du PEDT », précisait Catherine Damond-Allemand, avant d'inviter les Meylanais à apporter leur contribution.

Télécharger le calendrier des ateliers du PEDT (version P.D.F)

Les ateliers du PEDT

24 septembre 2013

Comment définir le contenu des temps péri-éducatifs et identifier les partenaires et les moyens d'organisation, dans le respect des possibilités matérielles, humaines et financières de la commune ? Suite à une réunion d'information le 7 octobre, et afin de relever ce défi dans une dynamique partagée, la commune invite les Meylanais à participer à des ateliers thématiques, qu'elle coanimera avec la Ligue de l'enseignement 38, entre le 10 octobre et le 14 novembre, de 18 h à 20 h.

PEDT : quatre orientations partagées

Juillet 2013

Le comité de pilotage, réuni le 27 juin, a identifié quatre enjeux pour son futur PEDT : favoriser le vivre ensemble, développer la confiance et l'estime de soi, encourager les découvertes culturelles, artistiques, scientifiques, numériques et sportives, et sensibiliser à la nature, l'environnement et la santé.

Ces orientations, ainsi qu'un avant-projet de PEDT seront présentés à l'ensemble des partenaires fin septembre, lors d'une conférence animée par des intervenants spécialisés.

Les partenaires seront ensuite invités à participer à des ateliers de concertation au mois d'octobre, afin de proposer des activités.

La synthèse de ces ateliers sera présentée en novembre, prélude à la finalisation du PEDT.

Télécharger le compte-rendu du comité de pilotage du PEDT (version P.D.F)

PEDT : la concertation est lancée

26 juin 2013

La Commune a chargé Jacques Bertaux, responsable du pôle Missions éducatives, de la mise en forme et du suivi du PEDT.

Ce dispositif, au cœur duquel s'inscriront les activités périscolaires dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, doit résulter d'un partenariat entre la collectivité et l'Education nationale.

Le 6 juin dernier, une réunion publique réunissant élus, directeurs d'écoles, enseignants et agents communaux concernés par la réforme, a permis de cerner le profil de la population scolaire meylanaise et les attentes des enseignants.

Un comité de pilotage composé d'élus, y compris d'un représentant de la minorité, de 4 représentants de l'ensemble des écoles, de 6 représentants des parents d'élèves et des présidents et directeurs des partenaires associatifs privilégiés, Horizons, AFM etl' Hexagone, se réunira le 27 juin. Objectif : définir les grandes orientations et les axes de travail.

Cette réunion sera suivie, à l'automne, des Ateliers de la concertation, qui mobiliseront l'ensemble des partenaires éducatifs.

Taux d'encadrement dans le périscolaire

Juin 2013

La circulaire du 20 mars 2013, relative au PEDT, prévoyait l'assouplissement du taux d'encadrement périscolaire. Le Conseil d'Etat a rejeté ce projet.

Le taux d'encadrement périéducatif est donc de :

- un animateur pour 10 enfants en école maternelle
- un animateur pour 14 enfants à l'école élémentaire.

Meylan aux Assises de la Métro

Mai 2013

Le 24 mai, Meylan a participé à une journée de travail consacrée aux rythmes scolaires, organisée par la Métro. Après une série d'ateliers sur le PEL et le PEDT destinés à alimenter la réflexion des participants, la journée s'est achevée par une conférence-débat animée par Claire Leconte, professeur émérite de psychologie, chercheur en chronobiologie. L'occasion de rappeler que le temps scolaire n'occupe que 10 % de la vie des enfants.

Position de la Dasen

7 mai 2013

Dans le courrier qu'elle a adressé au maire le 17 avril dernier, la Dasen prend acte que la réforme des rythmes scolaires sera appliquée à Meylan à la rentrée 2014.

Sans attendre, les services municipaux se sont remis au travail pour préparer le PEDT dans lequel s'inscriront les activités périscolaires, prélude à de nouvelles réunions de concertation avec les directeurs d'école, les enseignants et les associations.

Téléchargez le courrier de la Dasen

Rythmes scolaires et évolution des familles

9 avril 2013

La prise en charge des enfants par les agents  de  la commune va augmenter en 2014, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Anticipant cette mutation, la commune organise, le 15 avril, des tables rondes de l'Education, consacrées à l'évolution des familles aujourd'hui. « Il est important de bien comprendre l'évolution sociologique des familles, afin de nous inscrire dans une logique complémentaire, en respectant les valeurs et les pratiques de chacun », explique Violette Cambonie, chef du service Education jeunesse.

107 agents communaux sont attendus lors de cette manifestation.

Au programme, outre une conférence-débat animée par le sociologue Gérard Brion, trois ateliers respectivement dédiés aux règles éducatives, à l'autorité et aux valeurs partagées dans le cadre d'une co-éducation.

Meylan participe aux Assises régionales de l'Education partagée

9 avril 2013

Pour préparer au mieux le PEDT dans lequel s'inscriront les activités périscolaires au terme de la réforme des rythmes scolaires, la commune participe activement aux réunions d'information organisées dans l'agglomération. Violette Cambonie, chef du service Education, jeunesse, et Damien Giraud, responsable des interventions en milieu scolaire-TICE, asisteront à deux tables rondes dans le cadre des Assises régionales de l'éducation partagée, organisées par les régions Rhône-Alpes et Paca, le 10 avril à la MC2, à Grenoble : l'une consacrée à la construction du PEDT, l'autre à sa mise en oeuvre.

Reforme des rythmes scolaires : ce sera 2014

2 avril 2013

Dans un courrier daté du 29 mars dernier, le maire, Marie-Christine Tardy, a informé la Dasen de la décision prise par la Ville de reporter la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014/2015.

Téléchargez le courrier du Maire

Organisation de la journée scolaire : un consensus large

25 mars 2013

Le 22 mars dernier, la réunion du comité de pilotage sur les rythmes scolaires placée sous la responsabilité de Catherine Damond-Allemand, adjointe déléguée à l'éducation, a été élargie aux directeurs d'écoles, enseignants, représentants des parents d'élèves, agents communaux et représentants des associations de loisirs Horizons et AFM, en présence de l'inspecteur de l'Education national.

L'objectif de cette concertation était de proposer une organisation de la journée et de la semaine scolaire pour l'ensemble des écoles de la commune de Meylan.

A partir de la rentrée 2014/2015, les cours pourraient avoir lieu dans les écoles de Meylan les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8 h 30 à 11 h 45 et de 13 h 45 à 15 h 45 et les mercredis de 8 h 30 à 11 h 30 ; la pause méridienne étant un temps incompressible, les 2 heures d'interclasse seront maintenues. La commune assurera des activités périscolaires de 15 h 45 à 16 h 30.

C'est en tout cas le souhait majoritairement exprimé par l'ensemble des partenaires de cette réforme, qui ont partagé leurs points de vue, dans une ambiance constructive.

Faisant écho aux propositions de la commune et aux souhaits des familles, les enseignants se sont prononcés en faveur d'un positionnement en fin de journée du temps périscolaire réglementaire assuré par la Ville, avant de demander un allongement du temps scolaire le matin. « Les enfants sont plus mobilisables sur les apprentissages le matin », expliquaient-ils à l'appui de cette requête, finalement retenue par les participants.

De leur côté, les représentants des parents d'élèves ont fait état de leurs réflexions, mais également de leurs interrogations, largement liées aux bouleversements de l'organisation de la vie familiale induits par la réforme. « Il n'y aura pas de restauration scolaire le mercredi après la classe », a clairement répondu Catherine Damond-Allemand, avant de préciser qu'une réflexion serait conduite avec Horizons, l'AFM, Meylan Ski et l'ensemble des associations éducatives partenaires afin d'assurer au mieux la transition entre école et loisirs, le mercredi.

La commune attend désormais une réponse de la Dasen qui doit faire la synthèse des avis transmis par les communes ou les écoles de sa circonscription et valider une organisation de la journée scolaire, avant la fin avril.

« Nous pourrons alors poursuivre notre travail afin d'organiser au mieux, tous ensemble, le contenu du nouveau temps périscolaire », conclut l'élue.

Téléchargez le contenu de la réunion

Concertation sur l'organisation de la journée scolaire

19 mars 2013

Le 22 mars, une réunion du comité de pilotage élargi aux directeurs d'écoles, enseignants, représentants des parents d'élèves et des associations Horizons et AFM se réunira en présence de l'inspecteur de l'Education national, afin de débattre de l'organisation de la journée scolaire.

A l'issue de cette séance, le maire adressera un courrier à la Dasen pour l'informer de la date à laquelle la commune appliquera la réforme, et lui signifier le choix du scénario ayant reçu la faveur de l'ensemble des partenaires.

Auparavant, la Ville avait organisé une série de réunions d'information et de concertation avec l'ensemble des acteurs, afin de préparer au mieux cette réforme :

4 février : présentation des orientations de la réforme et de ses enjeux pour la collectivité aux services municipaux impactés

7 février : présentation du projet aux directeurs d'école, aux enseignants et aux représentants de parents d'élèves

11 mars : présentation de la réforme et de son impact aux associations partenaires, Horizons et AFM

12 mars : réunion du comité de pilotage et analyse des scénarios d'organisation de la journée scolaire avec les services de la direction de la Vie de la commune (éducateurs sportifs, bibliothécaires, enseignants du conservatoire, animateurs du Cine) et des ressources humaines.

Par ailleurs, les débats se poursuivent au sein des conseils d'école depuis le 19 février. La qualité des échanges présage un travail commun constructif.

Améliorer l'apprentissage en réformant les rythmes

21 février 2013

La modification des rythmes scolaires s'inscrit dans le cadre de la refondation de l'école. En allégeant la journée scolaire, le ministère de l'Education nationale veut améliorer l'apprentissage des fondamentaux et réduire les inégalités entre élèves.

Les enfants auront toujours 24 heures de classe hebdomadaire, mais réparties sur 9 demi-journées. La journée de classe sera de 5 heures 30, dont 3 heures le mercredi matin, correspondant au 45 minutes par jour libérées pour du temps périscolaire.

Un surcoût annuel de 235 000 euros
Cette réforme est applicable dès la rentrée 2013. Les communes ont néanmoins la possibilité de demander, d'ici le 31 mars, son report à la rentrée 2014. C'est le choix retenu par Meylan. « Pour organiser au mieux les rythmes scolaires, en concertation avec les familles et les intervenants, nous avons besoin de temps. Nous devons également résoudre la question du financement de cette réforme, estimée au bas mot à 235 000 euros par an », argumente Catherine Damond-Allemand, adjointe déléguée à l'éducation, qui a présenté les grandes lignes de la réforme aux directeurs d'écoles, aux enseignants et aux représentants de parents d'élèves le 7 février dernier.

Une large concertation est en cours
Plusieurs scénarii sont à l'étude et une large concertation est conduite en direction des familles, via un questionnaire. La commune de Meylan réunira le 22 mars, en présence de l'inspecteur de circonscription de l'Education Nationale, les enseignants, les fédérations de parents d'élèves, les services municipaux et les associations directement concernées pour réfléchir ensemble à l'organisation la plus pertinente. La commune et le conseil d'école doivent transmettre à la Dasen, au plus tard le 31 mars, des propositions sur l'organisation de la journée scolaire et périscolaire ; une seule sera validée par la Dasen.

L'ensemble des acteurs éducatifs de la commune seront ensuite associés pour organiser le temps périscolaire : contenu de l'offre, partage des locaux, qualification des personnels, place des associations sportives, culturelles et de loisirs...

Pour en savoir plus :

Télécharger la présentation de la Ville de Meylan (version P.D.F)

Télécharger la circulaire du 6 février 2013 (version P.D.F)