Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

Flashez ce QRcode...

QRcode meylan.mobi

... pour accéder à meylan.mobi

Les News en direct...

... en s'abonnant à

Meyl'Actu
Meyl'Azik

Mise à jour du :
11 juin 2013

 
Le Web a évolué, ses usagers aussi. Pour relever ce défi, Meylan s’est doté de nouveaux outils numériques, dont une version de son site Internet destinée aux smartphones.
[ Une ville connectée ]

Une ville connectée

Juin 2013

Meylan développe une gamme d’outils numériques, afin de faciliter l’accès à l’information, aux services et de mieux répondre aux nouveaux modes de vie et d’échange de ses habitants.

Depuis décembre 2012, la Commune s’est dotée d’une version mobile de son site Internet, meylan.mobi, destinée à la consultation depuis un smartphone. De quoi garantir un accès immédiat à l’information, grâce à une interface simplifiée. Elle permet aussi de réserver une salle, de signaler un dysfonctionnement sur le domaine public, de consulter la liste des associations ou encore de visionner des vidéos. Grâce à un système d’itinéraire utilisant la géolocalisation, il est également possible de se repérer sur le territoire communal. Pour y accéder, rien de plus simple ! Il suffit de télécharger l’application gratuite "Meylan" sur Play Store, App Store, BlackBerry Appworld ou de scanner le QRcode dans la colonne de gauche.

Bien entendu, le site Internet classique reste accessible 24/24 h. Il s’est métamorphosé depuis sa mise en ligne, en 2010, et privilégie désormais les informations pratiques et d’actualité, ainsi que l’accès aux services : état civil, délibérations en ligne… L’Espace Famille, ouvert en avril 2010, s’est enrichi de nouvelles fonctionnalités, au gré des possibilités techniques et des besoins. Une mutation conforme aux aspirations des Meylanais, si l’on en juge par son taux de fréquentation, qui atteint 17 000 connexions mensuelles aujourd’hui, contre 9 500 en 2010.

Dans la foulée, la Ville s’est attachée à faire évoluer les sites Internet de ses équipements : bibliothèques et Maison de la musique. Cette dernière inaugurera un portail plus interactif à l’occasion de la Fête de la musique. Ces évolutions s’inscrivent dans le cadre de la modernisation du service public. Elle s’est déjà traduite par la dématérialisation de procédures administratives : demande d’actes d’état civil, inscription sur les listes électorales, recensement citoyen des jeunes de 16 ans… D’autres applications, à usage interne, ont permis de dématérialiser les délibérations du conseil municipal et les demandes d’interventions auprès du service technique.

De quoi faciliter la vie des usagers, tout en générant des économies financières et en privilégiant une meilleure approche environnementale.

Questions réponses à Marie-Christine Tardy

Vous faciltez l’accès à l’informations. Pourquoi ?

L’information est un droit pour tous les Meylanais, toutes générations confondues, d’où l’intérêt de diversifier les types de supports. Outre notre site Internet, nous avons créé des sites thématiques dédiés à la musique et à la lecture, des pages Facebook, des newsletters… Sans oublier les services adaptés à nos différents publics comme Meyl’Annonces ou Web’Enchères.

Au-delà de leur intérêt en termes d’information, ces outils conditionnent la modernisation de notre administration. On leur doit notamment la dématérialisation d’un certain nombre de procédures administratives ou de l’Espace famille.

Ces procédures sont-elles accessibles à tous ?

Notre politique n’aurait pas de sens si elle ne se doublait pas d’un effort de développement des TIC. C’est dans cette optique que nous avons mis des i.pad à la disposition des enseignants, que nous accompagnons dans leur apprentissage des nouvelles technologies. Nous veillons également à réduire la fracture numérique au sein du personnel. Les agents de la restauration scolaire suivent une formation, en prévision de la dématérialisation du service.

Et pour que personne ne soit exclu, nous proposons des points d’accès Internet gratuits dans les bibliothèques qui offrent également le wifi, aux Archives.

Peut-on s’attendre à d’autres nouveautés ?

Nous poursuivrons le développement de nos outils en fonction des innovations et de nos moyens financiers. Nous nous intéressons aux médias sociaux, qui sont de véritables communautés virtuelles. La Maison de la musique a créé sa page Facebook en janvier 2011. Les bibliothèques et plus récemment le Cine lui ont emboîté le pas. La Ville pourrait un jour avoir la sienne. Ou pourquoi pas un blog, ou encore un compte Twitter permettant de diffuser en temps réel des informations brèves de la Commune ?

Ce qu'ils en pensent...

Valérie Naddéo
responsable de la bibliothèque des Béalières

« Nous venons de refondre le site Internet des bibliothèques, qui est désormais plus clair, dans la logique du Web 2.0. Les Internautes y trouvent, outre des renseignements pratiques, des ressources en ligne, des suggestions, des coups de coeur, mais également des contenus augmentés. Une personne qui fait une recherche sur les “Misérables”, par exemple, sera renvoyée sur l’oeuvre de Victor Hugo, mais aussi sur le site MédiathèqueNumérique, sur la bande annonce du film…

Nous sommes également présents sur les médias sociaux. Il y a deux ans, nous avons ressenti le besoin d’ouvrir une page Facebook, "Bibli’oasis", afin de nous faire connaître des festivals, des salons du livre, des auteurs, des éditeurs, des illustrateurs… Nous l’utilisons essentiellement comme un outil de travail. Exemple, nous repérons des personnes qui ont des pratiques professionnelles analogues aux nôtres, et nous les appelons pour échanger des expériences ou des conseils. Mais cette page nous permet également d’animer la communauté de nos "likers", en leur faisant part de nos réflexions, nos événements, nos coups de coeur… »

Antoine F.
Grenoble

« Je n’habite pas Meylan, mais je ‘like’ la Maison de la musique, dont je suis l’actualité sur sa page Facebook. Moyennant quoi, je perfectionne ma culture musicale. J’apprécie particulièrement les vidéos, qui me permettent de découvrir des artistes. Si je n’étais pas connecté, je serai peut-être passé à côté du concert d’Alice Russel, en avril. J’ai aussi eu l’occasion, à plusieurs reprises, de ‘chater’ avec des ‘amis’ de la Maison de la musique, puis de les rencontrer. Certains amis virtuels sont même devenus de vrais potes ! »