Menu Recherche Contenu
menu

Le budget ville 2020

Le budget ville 2020

Le budget primitif est le document prévisionnel qui fixe l'ensemble des recettes et des dépenses pour l'année à venir. A Meylan, il se compose du budget principal de la ville et de ses budgets annexes.

Le budget primitif 2020

Le budget primitif de la Ville pour l'exercice 2020, a été élaboré et soumis à adoption lors du conseil municipal du 16 décembre 2019.

Le budget s'équilibre :

  • Pour la section de fonctionnement à 29,83 M€
  • Pour la section d'investissement à 12,62 M€

Dotation globale de fonctionnement de l'Etat (DGF) négative par le jeu du calcul de la péréquation entre communes, réduction de l'attribution de compensation de Grenoble Alpes Métropole, suppression progressive de la taxe d'habitation sur les résidences principales, revalorisation forfaitaire des bases limitée à 0,9 %... La chute des recettes de fonctionnement se confirme cette année encore, imposant de redoubler d'efficience. Le prix à payer pour garantir la pérennité d'un service public de qualité, au plus près des besoins des habitants. La commune poursuit son effort de rationalisation pour réduire ses dépenses de fonctionnement. Ses charges  générales sont limitées à 25,79 millions d'euros, soit une réduction de 0,5 % par rapport à l'année précédente. L'évolution de la masse salariale est gelée au niveau de 2019, soit 17,33 millions d'euros, en dépit des hausses mécaniques et des réformes imposées par l'Etat : instauration d'une prime de précarité en fin de contrat à durée déterminée (CDD), augmentation des  grilles indiciaires de salaire, mise en oeuvre du Complément indemnitaire annuel notamment. Les subventions aux associations, des partenaires à part entière qui contribuent largement à la qualité de vie meylanaise, sont quant à elles reconduites à l'identique, à périmètre constant, soit 850 000 euros. Tout comme l'aide au Centre communal d'action sociale (CCAS), d'un montant de 875 000 euros, la Ville étant résolue à ne pas baisser le niveau de ses actions sociales.

Pérenniser un haut niveau de services
En dépit du contexte contraint, les élus ont réaffirmé leur volonté de garantir un haut niveau de services et d'équipements de proximité, notamment dans les domaines de la petite enfance, de la réussite éducative, de la culture, du sport, du renouvellement urbain et de la sécurité. Les dépenses d'équipement atteignent 5,8 millions d'euros. 3,46 millions d'euros sont dédiés aux investissements dans les équipements structurants : réhabilitation du groupe scolaire Mi-Plaine, extension du restaurant scolaire des Béalières, poursuite de l'aménagement urbain de Malacher Nord et de la redynamisation du Haut-Meylan, réhabilitation du complexe sportif de l'ASPTT, travaux d'aménagement au multi-accueil des Aiguinards pour le confort des enfants, poursuite du déploiement de la vidéoprotection, réaménagement urbain du quartier Grand-Pré avec l'opération "Ecrin vert".

Par ailleurs, 2,24 millions d'euros sont consacrés aux dépenses récurrentes : mise aux normes et gros entretien du patrimoine bâti, aménagement des espaces extérieurs, éclairage public, cimetières, informatique, renouvellement de véhicules, matériel et mobilier...
Pour financer ses investissements, la Ville peut s'appuyer sur une capacité d'autofinancement, d'un montant de 3,99 millions d'euros, dont 2,04 millions d'euros provenant de la section de fonctionnement.

Télécharger le diaporama récapitulatif du BP 2020 Ville

Télécharger le budget primitif 2020 de la Ville

Télécharger le budget primitif 2020 d'Inovallée

Télécharger le budget primitif 2020 du Bas-Charlaix

Le CA Budget Ville et annexes 2019

Veuillez trouver ci-dessous les documents relatifs au vote des comptes administratifs de la Ville, d'Inovallée et du Bas-Charlaix, au titre de l'année 2019.