Menu Recherche Contenu
menu

Transition énergétique

Un Contrat de performance énergétique

Mascotte CPEDepuis le 1er février 2014 et pour une durée de huit ans, la commune a mis en place un Contrat de performance énergétique (CPE).

Le CPE concerne principalement les consommations de gaz des équipements communaux, hôtel de ville compris, soit au total 45 sites : gymnases, écoles, crèches, bibliothèques, piscine, centre technique...

L'objectif de ce contrat est double : d'une part, faire diminuer la facture de consommation d'énergie gaz pour la collectivité et donc l'usager, en améliorant la performance énergétique des bâtiments (réduction au minimum de 15 % des consommations d'énergie gaz). D'autre part, s'inscrire dans une démarche de développement durable et de préservation de l'environnement en limitant les émissions de dioxyde de carbone.

Pour atteindre ces objectifs, la commune a signé un marché pour huit ans avec la société Dalkia.

Concrètement, pendant deux ans, des travaux sont prévus pour remplacer des chaudières ou des pièces, mettre en place une télégestion, développer, quand cela est possible, les énergies renouvelables, via la mise en place d'installations solaires, pour la production d'eau chaude sanitaire.

Ces mesures sont complétées par la maîtrise de la température ambiante des bâtiments et donc la programmation du chauffage adaptée au fonctionnement et à l'usage des équipements.

Un CPE, c'est quoi ?

Le Contrat de performance énergétique est un outil innovant, issu du droit communautaire, qui peut contribuer à faciliter la réalisation de l'objectif de la loi "Grenelle I" de réduction d'au moins 40 % des consommations d'énergie des bâtiments de l'État et de ses établissements publics d'ici 2020.

La directive CE 2006/32 du 5 avril 2006, relative à l'efficacité énergétique dans les utilisations finales et aux services énergétiques, le définit comme « un accord contractuel entre le bénéficiaire et le fournisseur (normalement une société de services énergétiques) d'une mesure visant à améliorer l'efficacité énergétique, selon lequel des investissements dans cette mesure sont consentis, afin de parvenir à un niveau d'amélioration de l'efficacité énergétique qui est contractuellement défini ».

Il est passé entre un opérateur professionnel du bâtiment et un consommateur final. C'est un dispositif à garantie de résultats, qui se caractérise par : - des investissements d'efficacité énergétique comme moteur principal de réduction des consommations sous la responsabilité d'un prestataire ; - une garantie d'amélioration de l'efficacité énergétique apportée par le prestataire à travers une diminution des consommations d'énergie pendant la durée du contrat. La garantie porte sur les économies d'énergie en kWh énergie finale et émissions de gaz à effet de serre pour un niveau défini de confort et de qualité de service.

Ce partenariat proposant un investissement d'efficacité énergétique associé à une garantie de réduction des consommations d'énergie permet d'accélérer la rénovation énergétique des bâtiments. Des exigences qui rejoignent les préoccupations des pouvoirs publics, des collectivités territoriales et des citoyens.

Des panneaux solaires

La ville de Meylan a installé des panneaux solaires sur les toits de certains bâtiments communaux, afin de chauffer leur eau sanitaire. La récupération de cette énergie naturelle permet des économies sur les consommations de gaz.

Les bâtiments concernés :

  • Restaurant scolaire des Aiguinards
  • Groupe scolaire des Béalières
  • Gymnase du Charlaix
  • Piscine
  • Vestiaires du stade
  • Restaurant scolaire du Pré gourmand
  • Gymnase des Buclos
  • Centre technique
  • Groupe scolaire de Maupertuis
  • Restaurant de Bérivière

Pour l’ensemble de ces bâtiments, la ville a mis en place 145 m2 de panneaux solaires.

Des panneaux photovoltaïques

Panneaux photovoltaïques Il existe deux installations de panneaux photovoltaïques à Meylan qui transforment l’énergie solaire en électricité.

Le premier site se trouve sur le toit de l’Hôtel de Ville (superficie de 86 m2). La deuxième installation est placée sur les toits du groupe scolaire Grand-Pré (superficie de 226 m2). L’électricité produite est intégralement revendue.

Un nouvel éclairage public

La Ville de Meylan change progressivement ses moyens d'éclairage public. Le but est de réduire la dépense énergétique, tout en diminuant l'intensité de cet éclairage. Tout en conservant un service public de qualité, la commune évite le gaspillage énergétique et réduit les conséquences de cet éclairage sur les espèces animales nocturnes. L'éclairage public en pleine intensité provoque de fortes perturbations chez certaines espèces, voire leur disparition.

Un plan Air Energie Climat

Plan Air Energie ClimatEn 2005, la Métropole lance le premier Plan Air Energie Climat. Ses objectifs :

  • Atténuer le changement climatique, réduire les émissions de gaz à effet de serre,
  • Adapter le territoire aux changements des conditions climatiques,
  • Réduire l'exposition de la population grenobloise à la pollution atmosphérique.

Meylan a été signataire du Plan en 2005 et en 2011. Elle s'apprête à signer le prochain Plan Air Energie Climat qui durera jusqu'en 2030.

Diminutions de la pollution de l’air atmosphérique et de la consommation d’énergie sont deux des grands axes proposés. Entre 2005 et 2016 les gaz à effets de serre ont par exemple diminué de 25 %. C’est bien, mais ce n’est pas suffisant ! La Métropole et les villes de l’agglomération s’unissent, afin de poursuivre cette lutte contre le réchauffement climatique.

Et demain ? Le schéma directeur énergie 2030

Meylan a pris part au schéma directeur d'énergie 2030 menée par la Métro. 

Ses objectifs sont de réduire la consommation énergétique de la ville, dans les domaines de l'industrie, de la mobilité ou encore des bâtiments.  Les énergies renouvelables doivent être privilégiées.

Ce schéma directeur d'énergie aura de grands bénéfices sur l'environnement, mais aussi sur la santé des habitants. 

Schéma directeur énergie