Menu Recherche Contenu
menu

Des « marches vertes » pour ramasser déchets et… masques !

Des « marches vertes » pour ramasser déchets et… masques !
20 novembre 2020
Comment rester actif et utile, même en temps de confinement ? Deux Meylanaises prennent l’initiative de « marches vertes » pour contribuer à nettoyer les quartiers de la commune.

Marie-Dominique Méot et Catherine Mourrier-Sanyas, deux amies et habitantes meylanaises, proposent de mettre à profit cette période de reconfinement pour lancer une initiative citoyenne.

Chargement ...
L'idée leur est venue lors de leur « balade de confinement » quotidienne. « Avec Catherine, nous sommes engagées dans des actions solidaires régulières sur la commune, notamment avec l'Asparun », explique Marie-Dominique. « Nous ne pouvions pas restées les bras croisés ! Alors nous nous sommes dit que nous pourrions mettre à profit cette autorisation de sortie d'une heure chaque jour, pour ramasser les déchets qui nous entourent, dont ces fameux masques chirurgicaux que l'on retrouve maintenant partout par terre ».

Elles aimeraient faire passer le message que même avec très peu de temps (1 heure) et très peu d'espace (1 kilomètre), nous pouvons, à notre niveau, agir et rendre notre environnement immédiat plus agréable. Une paire de gants, un sac poubelle et c'est parti ! Jeunes et moins jeunes peuvent contribuer à la qualité des espaces publics et des parcs de Meylan.

Les deux amies espèrent même que le confinement va amorcer une habitude : ces marches vertes pourraient devenir un rendez-vous citoyen régulier dans la commune. « Si beaucoup d'habitants participent à ces marches vertes, une appli pourrait être créée, afin de signaler les lieux déjà nettoyés, et ainsi être plus efficaces... Et pour rendre tout cela plus ludique, nous pourrions organiser des challenges inter-quartiers avec pesée des déchets... Même si dans l'idéal, nous espérons bien qu'il y en ait de moins en moins à ramasser et que chacun se responsabilise et prenne l'habitude d'utiliser directement les poubelles à disposition ! », conclut Marie-Dominique.

Les idées ne manquent pas à Meylan. Alors, prêts ? A vos marques ! Ramassez !