Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

[ Le DOB et le BP 2018 ]

Le budget primitif 2018

9 avril 2018

Le 26 mars 2018, le Conseil municipal a voté le budget primitif de la ville pour 2018 qui s'équilibre à 41 7 17 367 euros, dont 28 826 680 euros pour la section de fonctionnement et 12 890 687 euros pour la section d'investissement.

Malgré un contexte national de plus en plus contraint, le budget de la Ville affiche une bonne santé financière, grâce notamment à des dépenses maîtrisées et un taux d'endettement en baisse. Des indicateurs au vert qui permettent à la Ville de ne pas augmenter les taux d'impôts communaux et d'investir dans des projets structurants porteurs d'avenir pour les Meylanais.

Arslan Soufi, adjoint délégué aux finances et à la vie économique : « J'aborde cette année budgétaire de manière plutôt sereine et avec beaucoup d'espoirs, puisque notre faible dette associée à notre maîtrise des dépenses nous offre des marges d'investissements certaines pour construire l'avenir de notre commune et développer enfin les projets pour lesquels nous avons été élus. »

Rappelé par Arslan Soufi, le contexte se présente de plus en plus contraint avec la mise en place de réformes nationales comme celle de la taxe d'habitation, et la raréfaction de la ressource publique, qui impacteront les équilibres financiers. Concrètement pour Meylan, la dotation globale de fonctionnement, qui s'élevait à 2 034 943 euros en 2013, est prévu à 0 euro pour 2018 et l'attribution de compensation passe de 7 192 921 euros à 5 689 177 euros. La Ville fait cependant cette année encore le choix de préserver les ménages en optant pour une stabilité de la fiscalité, c'est-à-dire en n'augmentant pas les taux des impôts locaux. Un choix possible grâce à une gestion rigoureuse.

Maîtriser les dépenses de fonctionnement
Pour faire face à cette situation contrainte, la Ville poursuit en effet la maîtrise de ses dépenses de fonctionnement, en adéquation avec ses ressources. Elle parvient ainsi à contenir ses charges de personnel malgré notamment des réformes imposées par l'Etat et à baisser ses charges à caractère général - services et fournitures-, tout en maintenant le niveau des subventions aux associations à l'identique de celui de 2017. De même, la commune renouvelle son investissement actif dans la mise en oeuvre de la politique du CCAS tant sur le plan de l'assistance technique que sur celui du soutien financier qui s'élève à 800 000 euros. Quant aux tarifs des services publics, ils prendront en compte l'inflation concernant la tarification au quotient et ils n'évoluent pas concernant les autres tarifications pour le 1er semestre 2018.

Favoriser des choix d'avenir
Une gestion saine qui se traduit aussi par la poursuite de la diminution de son encours de dette et qui lui permet de relever le défi du maintien d'un service public de qualité au plus près des besoins des habitants à travers des projets d'avenir structurants et une action publique modernisée : la rénovation du gymnase des Buclos qui s'achèvera cette année, le restaurant scolaire provisoire du Haut-Meylan qui sera opérationnel en septembre, la redynamisation de ce même quartier qui est en cours d'étude, le projet de regroupement de deux crèches pour un accueil optimisé des enfants et des conditions de travail améliorées pour le personnel, la poursuite du projet urbain à Inovallée ou encore l'accentuation d'une politique volontariste en matière de réserve foncière afin de pouvoir anticiper la maîtrise foncière publique et ainsi faire des choix d'avenir.

Des moyens supplémentaires pour le cadre de vie
Huit amendements ont été proposés par les différents groupes politiques composant le Conseil municipal. Les deux qui ont été retenus ont été adoptés à l'unanimité :
- le premier alloue 30 000 euros pour l'élaboration d'un cahier de recommandations architecturales qui s'effectuera au sein d'une commission extra-municipale, suite au travail mené dans le cadre du Projet de ville - Acte II ;
-le second alloue 15 000 euros pour la mise en place d'une concertation et 20 000 euros pour l'élaboration d'un atlas, afin de mener un travail d'identification et de valorisation de la biodiversité et ainsi conforter le modèle de ville nature de Meylan.

Télécharger le diaporama de présentation du budget 2018 (version P.D.F)

Télécharger le compte-rendu de la séance du CM du 26 mars 2018 (version P.D.F)

Un DOB dans un contexte de plus en plus contraint

Le 29 janvier 2018, le conseil municipal a débattu des orientations budgétaires pour l'année 2018.

Rappelé par Arslan Soufi, adjoint en charge des finances, le contexte se présente de plus en plus contraint avec la mise en place de réformes qui impactent les équilibres financiers comme celle de la taxe d'habitation due sur la résidence principale pour 80 % des Français, et la raréfaction de la ressource publique. Concrètement pour Meylan, la dotation globale de fonctionnement, qui s'élevait à 2 034 943 euros en 2013, est évaluée à 0 euro pour 2018 et l'attribution de compensation passerait de 7 192 921 euros à 5 689 177 euros. Meylan fera cependant le choix de préserver les ménages en optant pour une stabilité de la fiscalité, c'est-à-dire en n'augmentant pas les taux des impôts locaux, inchangés depuis 2010.

Pour faire face à cette situation, elle poursuivra une gestion rigoureuse, en maîtrisant ses dépenses de fonctionnement, en adéquation avec ses ressources. Un choix qui s'est traduit par une diminution de son encours de dette et qui lui permettra de relever le défi du maintien d'un service public de qualité au plus près des besoins des habitants à travers des projets d'avenir structurants et une action publique modernisée : rénovation du gymnase des Buclos, restauration scolaire et redynamisation du Haut-Meylan, réhabilitation d'inovallée...

Télécharger le diaporama de présentation du ROB 2018 (version P.D.F)

Télécharger le ROB 2018 (version P.D.F)

Télécharger la délibération du DOB 2018 (version P.D.F)