Menu Recherche Contenu
menu

Sécurité : des arbres abattus en urgence

Sécurité : des arbres abattus en urgence
23 juillet 2019
Après la tempête du 1er juillet, mais aussi quelques récents épisodes de vents violents et la sécheresse prolongée, plusieurs arbres de la commune ont été gravement fragilisés et sont abattus avant de devenir de réels dangers pour la population.

Depuis trois ans déjà les services de la Ville le surveillaient attentivement : le chêne des Archives communales montrait quelques signes de faiblesse, les jonctions de son tronc multiple s'étaient légèrement ouvertes. Une taille d'allégement de charpentière avait été opérée et des haubans posés. Mais le 19 juillet, un contrôle a permis de constater que les jonctions des troncs s'étaient encore plus ouvertes, et que seuls les haubans tenaient maintenant l'ensemble de la structure de l'arbre. Situé entre la piste cyclable, l'avenue du Granier et le bâtiment des Archives, le chêne représentait un danger conséquent, menaçant à tout moment de se briser totalement, avec le risque d'occasionner des victimes. Lundi 22 juillet, il a donc été abattu.

Malheureusement, ce n'est pas le seul arbre à devoir subir ce sort. Un autre arbre "emblématique" de la commune, le mûrier de la place de la Louisiane va également être abattu : récemment, une branche a endommagé un camion du marché en tombant et d'autres pourraient suivre... Au total, sur la commune, ce sont une cinquantaine d'arbres qui ont été au mieux élagués, au pire abattus. Et la sécheresse prolongée que le pays connaît actuellement risque fort d'alourdir encore ce tableau.

La décision d'abattre un arbre n'est pas faite à la légère, mais quand il y va de la sécurité des usagers, la question ne se pose pas longtemps.

Autant que faire se peut, dès l'automne de nouveaux arbres seront plantés en lieu et place des anciens.

Téléchargez l'article signé Antoine Girardier, paru dans le Dauphiné Libéré du 31 juillet 2019 (Copyright Dauphiné Libéré)